TENERIFE

Jour 1 – Santa Cruz de Tenerife

7 août 2016, Début des vacances

Sortis de l’avion sous une chaleur étouffante, nous prenons la route à travers un paysage désertique. Direction Santa Cruz de Tenerife, au nord de l’île, pour la première partie de ce voyage.
Après avoir déposé nos affaires dans le superbe appartement d’Alejandro, nous partons faire un tour de la ville. Nous tombons rapidement sur le Parque Garcia Sanabria, un somptueux parc rempli de plantes exotiques. Une merveille. Après avoir passer un long moment à le découvrir, nous descendons dans le centre ville en vagabondant à travers les rues. La soirée s’est terminée en douceur autour d’un mojito / tapas au cœur la Plaza de España.

Jour 2 – Palmetum, La laguna & Las Teresitas

Réveil sous la chaleur écrasante de Santa Cruz. N’ayant pas de programme particulier, nous décidons de nous rendre au Palmetum. Peu de touristes ici, ils sont tous aux piscines d’eau salée, juste à côté ! Ce jardin botanique de 12 hectares possède des palmiers provenant de partout dans le monde. Sa particularité ? Il est construit sur l’ancienne décharge de la ville.
Après une visite d’environ deux heures (et mes premiers coups de soleil…) nous nous dirigeons vers La Laguna, petit village près de Santa Cruz. La visite est rapide et nous reprenons la route pour nous rendre sur la plage de Las Teresitas. Aventureux, nous choisissons le trajet le plus long et roulons dans les montagnes à travers la forêt de lauriers du parc d’Anaga.
Couché de soleil et mojito, la journée est bouclée.

Jour 3 – Parc naturel d’Anaga, plage et Reiki

En soif d’aventure, nous nous levons de bonne heure et de bonne humeur pour visiter le parc naturel d’Anaga.
Après avoir traversé la forêt et ses routes sinueuses, nous arrivons de l’autre côté de l’île, au village de Benijo. Nous nous lançons dans une randonnée à travers les montagnes désertes du parc, au bord de l’océan, sur un chemin indiqué par une grand-mère typiquement canarienne. Après quelques heures de marche, le trajet s’est finalement terminé en stop, épuisés par le soleil de plomb.
Une baignade bien méritée et nous reprenons la route vers Santa Cruz. Moment difficile, une migraine se fait sentir et la route dans les montagnes n’aide pas. Nous décidons de faire une longue pause sur la plage de Las Teresitas en espérant que ça passe. La soirée s’est finalement terminée avec une séance de Reiki, les yeux fermés face au coucher de soleil. Mieux qu’un paracétamol !
Au retour à l’appartement, Alejandro, notre hôte, nous a invité à sa table manger une salade tomate/oignons mémorable !

Jour 4 – Changement de décor

Nous quittons Santa Cruz pour nous rendre vers notre seconde location, à Playa San Juan. En route, nous faisons une pause à La Orotava, surplombant l’océan. L’endroit est agréable et les parcs magnifiques. Les « Jardines Marquesado de la Quinta Roja » valent le détour !
Nous reprenons ensuite notre chemin vers Icod. C’est ici que se trouve « El Drago milenario ». Il s’agit du dragonnier des Canaries le plus imposant de Tenerife. Belle bête.
Notre prochaine étape était les piscines naturelles de Garachico. Malheureusement, la foule touristique a eu raison de nous et nous avons continué notre chemin un peu plus loin. Nous avons finalement trouvé une plage (de sable noir, of course) avec vue sur les montagnes.

Jour 5 – El Teide

Le grandiose, le spectaculaire, l’immense… Le Teide. Nous voilà partis pour une folle journée, tant attendue, à escalader le troisième plus haut volcan du monde.
Rien que la route pour y aller nous laisse sans voix. Les paysages défilent, rien ne se ressemble. Une fois passé la forêt de pins et de lave, nous voilà face à l’immensité. Rien à des kilomètres, tout n’est que lave et volcan. Incroyable.
Notre objectif ? Atteindre le refuge (le cratère n’est pas accessible). Les premiers km de l’ascension se font en douceur, dans un paysage lunaire. La suite est beaucoup moins agréable, puisque nous nous retrouvons face à un chemin de graviers de quelque dizaine de centimètres seulement. L’effort est énorme (bon ok, surtout pour moi) mais la récompense est à couper le souffle! Nous nous trouvons sur un volcan qui se trouve lui-même dans l’immense cratère d’un ancien volcan de 17km de diamètre (rien que ça !). Nous redescendons des tas de souvenirs en tête.
Pour clôturer en beauté la journée, nous décidons de nous rendre au mirador pour admirer le coucher de soleil et le ciel étoilé (un de meilleur spot au monde). Malheureusement pour nous, la lune trop lumineuse ne nous a pas permis d’admirer les étoiles. Une déception qui donne envie d’y retourner !

Jour 6 – Dans la vallée oh oh, de Masca, dadidida

Après la journée passée la veille, la nuit n’a été qu’excellente !
En cet avant-dernier jour, nous nous rendons au site, très touristique, de Masca. La route sinueuse en vaut la peine ! Ce petit village perché à 650m offre une vue incroyable sur la vallée. Au loin, l’océan se dessine.
A la recherche d’un restaurant (ce n’est pas ce qui manque ici), nous tombons sur une intrigante pancarte. Elle indique un petit resto au bout d’une ruelle. Quelle surprise ! Nous tombons sur une petite cours comportant… 4 tables. Pour seulement 20€ nous avons dégusté deux tortillas tout juste faites, accompagnées de mojo (une spécialité locale) et de compote de pomme. Nous avons même le droit à un dessert : flan de banane et liqueur de palmier. Un délice.
Après une pause sur la place du village, nous reprenons la route le ventre plein. Quelques petites frayeurs sur le trajet de retour, dans ces routes sinueuses et étroites. Arrêtés à un mirador, nous apercevons au loin l’île de La Gomera.
La journée se termine sur une plage bondée avec une mer bien agitée.

Jour 7 – Los Gigantes

Dernier jour.

Nous avons réservé une expédition pour aller voir les dauphins et baleines en mer. J’ai hâte, je ne tiens pas en place.
Après une bonne dizaine de minutes de navigation à bord d’El Fliper Uno, nous apercevons trois dauphins à proximité du bateau. A peine le temps de prendre des photos qu’ils sont déjà repartis. Notre croisière continue, et le bateau s’arrête au pied de la vallée de Masca. Après un saut dans la mer, une vidange d’estomac pour moi et une paella pour Rémi et nous rentrons au port.
Le reste de la journée se déroule sur la plage de sable noir de Los Gigantes, dans une mer plus qu’agréable.
Un couché de soleil et direction l’aéroport, où nous passerons la nuit.

Fin du voyage, une belle aventure, une multitude de souvenirs.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.